Les embouteillages vous ont empêché de prendre votre avion ? Vous avez manqué votre correspondance en raison du retard de votre premier vol ? Le point sur les démarches à mener pour faire respecter vos droits.

Les aéroports conseillent aux voyageurs d’arriver au moins deux heures avant le départ de leur avion pour être sûr d’embarquer à temps. Mais un empêchement de dernière minute peut toujours vous faire manquer le vol.

Vous ratez le vol par votre faute

Coincé dans les embouteillages, vous arrivez trop tard à l’aéroport et manquez votre avion. Même si votre billet n’est ni échangeable, ni remboursable, vous pouvez réclamer le remboursement de certaines taxes et redevances incluses dans le prix du titre de transport, à savoir :

  • la taxe d’aéroport, signalée par les lettres QW sur le billet ;
  • et la redevance passager, indiquée par les lettres QX.

Elles peuvent représenter jusqu’à 20 % du prix du vol. Les autres taxes (surcharge carburant et sûreté, solidarité…) ne sont pas remboursées. Vous pouvez faire votre demande en ligne sur le site de la compagnie aérienne ou de l’agence de voyage, c’est gratuit. Si vous préférez envoyer un courrier recommandé avec avis de réception en y joignant une copie du billet non utilisé, le vendeur peut facturer des frais de remboursement d’un montant maximal de 20 % du montant remboursé. Le remboursement doit avoir lieu dans les 30 jours suivant la demande.

Vous ne vous êtes pas présenté à l’embarquement

Vous avez acheté un billet d’avion aller-retour, ni échangeable, ni remboursable mais, pour une raison ou une autre, vous n’avez pas pris le premier vol. Si vous n’avez pas pris la peine de prévenir la compagnie, celle-ci peut brandir la clause de « no show » et annuler le billet retour. Certaines, comme Iberia, l’annulent immédiatement, d’autres pratiquent une politique différente. Chez Air France, « une surtaxe est demandée au passager pour qu’il puisse embarquer sur le vol retour », note le quotidien Le Monde.

Petit conseil : avant d’acheter un billet, prenez soin de lire attentivement les conditions générales de vente.

> A LIRE : Lettre type Demande d’indemnisation suite au retard d’un vol (pour les abonnés)

Vous avez raté votre correspondance parce que votre vol a eu du retard ou a été annulé

La compagnie est responsable et devra vous acheminer, dans les plus brefs délais, par un autre vol à votre destination finale. En cas d’attente, elle devra prévoir de quoi vous restaurer, voire de vous héberger. Dans le cadre de la réglementation européenne, vous aurez droit à une indemnisation si vous êtes arrivé avec un retard de plus de trois heures à l’horaire normalement prévu. Cette indemnisation s’applique aux vols au départ (quelle que soit la nationalité du transporteur) ou à destination (dès lors que le transporteur est européen) des aéroports situés dans un pays de l’Union européenne et également Islande, Norvège ou Suisse.

A noter : pour réclamer cette compensation, la correspondance manquée doit résulter d’une erreur du transporteur aérien.

Vous n’avez pas pris l’avion pour cause d’accident ou de maladie

Lors de l’achat de votre billet d’avion, vous pouvez souscrire une assurance annulation. Elle permet de se faire rembourser son billet en cas d’empêchement grave : accident, licenciement économique, décès d’un proche ou encore certaines maladies. En revanche, une grève, une grossesse ou un souci de santé connu avant l’achat du billet sont souvent exclus des garanties. Pour être certain de toutes les conditions de garantie et connaître les motifs exclus, le mieux est de lire en détail les conditions générales.

Lire la suite

Obtenez votre compensation maintenant